Abdeslam OUADDOU qualifié de « traitre » pour son soutien à ZETCHI

L’ancien joueur des lions de l’Atlas, Abdeslam Ouaddou a apporté son soutien à Kheïreddine Zetchi, président de la Fédération algérienne de football (FAF) qui vient d’être réhabilité par le Tribunal arbitral du sport (TAS) de Lausanne. Alors même              que Fouzi Lekjaa, président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) est dans la course pour l’élection des membres du Conseil de la Fédération internationale (FIFA).  Ce qui a   provoqué la colère de certains Marocains.

L’ex-entraîneur du Mouloudia d’Oujda a  exprimé sa  satisfaction sur la réhabilitation de Kheïreddine Zetchi désormais dans la course pour l’élection des membres du Conseil de la Fédération internationale (FIFA). «  Je suis personnellement très heureux que ce grand monsieur revienne dans la course à l’élection ComEx. Homme intègre et intelligent, un vrai passionné par le football qui a réussi sa vie  », a-t-il écrit sur son compte Twitter. Selon lui, le président de la FAF «  est capable d’apporter un vrai plus au football  ».

Dans un autre tweet, il  a affirmé que Zetchi est «  capable de booster le football africain par son intégrité, son honnêteté, son humilité, ses valeurs de travail et surtout la connaissance de l’écosystème du football  ». Il lui a exprimé «  son soutien indéfectible  ». Ce soutien est un retour d’ascenseur  dans la mesure ou Zetchi  et Belmadi avaient ouvert la porte de FAF pour que Ouaddou  puisse finaliser ses stages d’entraineur.

Certains Marocains ont été très acerbes  à l’encontre d’Abdeslam Ouaddou en le qualifiant de traitre pour avoir soutenu  Kheïreddine Zetchi en lui rappelant que celui ci avait affiché son opposition à l’organisation, par le Maroc, de la CAN-2020 de Futsal l’année dernière à Laâyoune. D’autres comme Noureddine Naybet lui ont dit qu’il devrait soutenir son pays et non l’Algérie.