Coronavirus: L’Algérie se prépare

Universités, écoles, lieux publics fermés, manifestations sportives et voyages à l’étranger annulés… Le pays a visiblement passé un cap dans la gestion de l’épidémie. L’Algérie a véritablement peur.

 

Les Algériens se sont réveillés, hier, sur une cascade de mesures destinées à freiner la propagation du coronavirus. Suspension totale de toutes les dessertes aériennes et maritimes avec des pays européens, dont la France, fermeture de tous les lieux de loisirs et de promenades. Tous les jardins publics sont désormais interdits d’accès. Un dispositif très strict encadre la fréquentation des mosquées qui se voient interdites pour les femmes et les enfants. Des ordres stricts ont été donnés aux imams pour limiter au maximum la présence prolongée sur les lieux de culte, cela en sus d’autres mesures qui convergent toutes vers la limitation de tout contact entre citoyens. Le pays a visiblement passé un cap dans la gestion de l’épidémie. Malgré le nombre encore limité de malades, l’exécutif se projette déjà sur les scénarios italien et français qu’il faut absolument éviter. En fait, moins de trois semaines après l’apparition du premier cas de coronavirus, l’Algérie a véritablement peur.
Cette peur est d’autant plus réelle que le virus a bien «voyagé» jusqu’à Adrar. En effet, le directeur de la prévention auprès de la direction de la santé de cette wilaya, Mohamed Seddiki a indiqué, hier, que 64 personnes ont été mises en quarantaine pour une période de 14 jours. Cette décision intervient, suite à la confirmation d’un cas positif au Covid-19. Il s’agit d’un ressortissant iranien employé dans un complexe gazier à Reggane. Selon le responsable qui s’est exprimé sur El Bilad TV, «toutes les personnes qui ont été en contact avec le ressortissant iranien, ont été mises en quarantaine pour une période de 14 jours». Il révélera en outre que «le ressortissant iranien, a été transféré à l’hôpital central d’Adrar, au lieu de Reggane afin qu’il puisse recevoir des soins intensifs». Le même responsable signale également que «tous les hôpitaux de la région sont équipés pour assurer un isolement sanitaire».
Par ailleurs, dans un communiqué rendu public, dimanche soir, le ministère de la Santé informe que «six nouveaux cas confirmés du coronavirus ont été enregistrés en Algérie, portant à 60 le nombre de personnes infectées par le Covid-19», fait savoir le communiqué.
Avant de préciser qu’«il s’agit de cinq cas enregistrés dans la wilaya de Blida, qui étaient en contact avec les premiers cas, alors que le sixième cas est un ressortissant iranien enregistré dans la wilaya d’Adrar». En outre, le ministère de la Santé affirme que l’enquête épidémiologique se poursuit pour retrouver et identifier toutes les personnes approchées, ajoutant que le dispositif de veille et d’alerte mis en place «demeure en vigueur et la mobilisation des équipes de santé reste à son plus haut niveau». En outre, dans le cadre de la prévention et afin de réduire le risque d’importation et d’extension de cette épidémie mondiale, le ministère «conseille» aux citoyens algériens devant se rendre dans les pays où l’épidémie sévit, de différer leur voyage, et aux ressortissants algériens établis dans ces pays d’ajourner eurs visites familiales, sauf en cas de nécessité absolue.
Dans le même sillage de la prévention, la direction de la Société des centres commerciaux d’Algérie indique dans un communiqué rendu public hier après-midi, que plusieurs centres commerciaux, entre Alger et Oran, fermeront leurs portes à compter de ce lundi 16 mars. «La direction de la société des centres commerciaux d’Algérie informe l’ensemble de ses clients de sa décision de fermeture momentanée de ses centres commerciaux et de loisirs», souligne le communiqué.
De son côté, la compagnie nationale de transport aérien, Air Algérie, a indiqué sur sa page facebook, les modalités de remboursement des billets pour les personnes qui ont été impactées par la limitation des voyages, en application des mesures de prévention de la propagation du Covid-19 et affirme que «l’utilisation ultérieure des billets d’avion se fera sans frais et sans aucun document supplémentaire, dès la reprise des vols pour des voyages, jusqu’au 15 juin 2020». La compagnie indique par ailleurs, que «le recours au remboursement est possible jusqu’au 31 décembre 2020 et n’est autorisé qu’au niveau du point d’achat initial», précisant qu’«aucun déplacement immédiat au niveau des points de vente n’est nécessaire».

Laisser un commentaire