Le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Kheïreddine Zetchi, est de nouveau dans la course en vue des élections du Conseil de la Fédération internationale (FIFA). En effet, le recours introduit par le premier responsable de la FAF auprès du Tribunal arbitral de sport (TAS) de Lausanne (Suisse) a abouti, a annoncé ce vendredi M. Zetchi.

« À l’issue du recours que nous avons introduit auprès du TAS de Lausanne, la décision est tombée aujourd’hui en notre faveur. De ce fait, la candidature de l’Algérie, puisqu’il s’agit de ma candidature et je représente notre pays, et non pas ma personne uniquement, Dieu merci que l’issue soit favorable. Donc on continue de travailler dans la sérénité et le calme », a déclaré M. Zetchi à la chaîne 3 de la Radio Algérienne.

« Maintenant, il va falloir reprendre son bâton de pèlerin et repartir en campagne avant les élections. Ce coup d’arrêt a été assez contraignant pour nous, mais on va se battre, car il s’agit tout de même de la candidature de l’Algérie et pour cela on va mettre toute notre énergie », a-t-il ajouté.

Pour rappel, le patron de la FAF vu son dossier de candidature rejeté par la FIFA, le 26 janvier dernier, pour avoir omis de signaler deux suspensions antérieures sur le plan national (2016) et continental (2018).

Outre le président de la FAF, le Marocain Fawzi Lekdjaâ et l’Egyptien Hani Abo Rida sont également candidats. Les élections auront lieu le 12 mars prochain à Rabat (Maroc), en marge de l’Assemblée générale élective (AGE) de la Confédération africaine de football (CAF).