France: Des ressortissants algériens bloqués à l’aéroport de Paris

 

Le calvaire des ressortissants algériens bloqués à l’aéroport de Paris se poursuit. Arrivées le 26 février dernier depuis la Grande-Bretagne pour un transit en France, avant de rentrer en Algérie, une vingtaine de personnes ont été interdites d’embarquer à bord des vols spéciaux de la compagnie Air Algérie. Les concernés se sont retrouvés coincés en France, attendant désespérément une solution à leur situation.

Alors qu’ils étaient censés faire une simple escale à l’aéroport Charles de Gaulle, à Paris, pour rejoindre l’Algérie, des Algériens venus de Grande-Bretagne ne se doutaient pas un instant qu’ils allaient subir un long calvaire. Ils se sont retrouvés bloqués à l’aéroport depuis une dizaine de jours.

Noreddine Belmeddah, député de l’émigration algérienne, a posté certaines vidéos des passagers concernés qui ont témoigné de leurs souffrances. Tout a commencé vendredi 26 février lorsque ces passagers, au nombre de 27, ont pris l’avion d’Air France depuis Londres vers l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle pour être ensuite rapatriés.

Mais à leur arrivée à la capitale française, les passagers en question ont été interdits d’embarquer. « Air Algérie ne nous a pas autorisés à embarquer sur les vols vers Alger. Nous avons tous les documents nécessaires, notamment des tests PCR, et la moitié des personnes bloquées est vaccinée », raconte un des voyageurs dans une vidéo, partagée par Noreddine Belmeddah. « Des personnes âgées, des enfants et des femmes sont parmi nous », a-t-il ajouté.

Les Algériens livrés à eux-mêmes

Une femme s’est également exprimée à propos de leur situation qui vire au cauchemar. Elle raconte que les responsables d’Air Algérie leur ont signifié avoir « reçu une note interdisant aux ressortissants algériens de Grande-Bretagne d’entrer en Algérie à cause du variant britannique ». « Pourquoi on n’a pas été avisés ? » s’est-elle demandé avant de fondre en larmes, désespérée des conditions dans lesquelles elle et 26 autres de ses compatriotes ont été abandonnés.

Livrés à eux-mêmes, ces Algériens bloqués à Paris espèrent l’intervention urgente des hauts responsables algériens, voire du chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune, pour enfin rentrer en Algérie.

observalgerie.com