Hirak vendredi 109: Les algériens mobilisés malgré météo

Malgré la période des vacances scolaires, et un temps capricieux dans plusieurs wilayas, des milliers d’algériens sont sortis dans la rue pour perpétuer les manifestations du Hirak en ce vendredi 19 mars 2021, journée de célébration du cessez-le-feu de 1962.

A Alger, des milliers de personnes affluant de trois périmètres principaux (Place du 1er mai, la rue Didouche Mourad et Bab el Oued), se sont rejoints comme chaque semaine au niveau la Grande Poste, lieu hautement symbolique du Hirak depuis le 22 février 2019.

« Régime civil et non militaire », « Algérie libre et démocratique », et « police politique terroriste » étaient les principaux slogans repris ce vendredi à Alger, comme dans d’autres wilayas. En effet, l’homogénéité des slogans dans de nombreuses wilayas, aura été l’une des caractéristiques du 109ème vendredi du Hirak.

Des slogans qui se sont accompagnées de nombreuses pancartes et banderoles, traduisant et exprimant les revendications du mouvement populaire. Des portraits des détenus d’opinion, qui se trouvent toujours en prison, ont également portés par les manifestants.

A l’Est du pays, la pluie et le mauvais temps n’ont pas entamé la détermination des algériens qui ont choisi de participer aux différentes marches ayant eu lieu, à Cosntantine, Annaba, Bordj Bou Arreridj ou encore Jijel et Bejaia, sous un même mot d’ordre : l’« Etat de droit » !

Les Constantinois ont sillonné les rues de la ville malgré le froid, malgré que le mercure affichait 6 degrés, en ce vendredi 19 mars.

A Annaba, les fortes pluies n’ont pas empêché les « bônois » de perpétuer le Hirak. D’une même voix, ils ont revendiqué le changement du système politique.

A noter que des interpellations ont été signalés dans plusieurs autres wilayas su pays, à l’image de Tiaret, Mila, Mostaganem et Medea.