Le prix de la tasse de café coûtera plus cher à partir du 1 août

Le prix de base de la tasse de café commercialisée dans les cafétérias va augmenter de 10 dinars et passer à 40 au lieu de 30 dinars, à partir du 1er aout 2021.

C’est ce qu’a annoncé l’Organisation algérienne de protection et d’orientation du consommateur et son environnement (APOCE), qui cite l’organisation nationale des cafétérias.

Pour l’heure, les raisons de cette hausse de 33% demeurent ambiguës et semblent, selon nos sources, obéir à des considérations socio-économiques et non dictées par des facteurs macroéconomiques exogènes ou endogènes quelconques.

Mais force est de constater qu’elle intervient dans un contexte qui voit les cours mondiaux du café s’envoler vers des niveaux n’avaient pas été atteint de tels sommets depuis plus de cinq ans.

A lire : Marché du café : les raisons d’une forte hausse

Les échos parvenant du Brésil depuis quelques mois sur l’état des cultures de café, laissaient présager d’un tel scénario haussier. Récemment, l’origine robusta s’est apprécié de 7% et la livre d’arabica, en hausse de 60% depuis janvier, a quant à elle dépassé la barre des 2 dollars.

Même si les importateurs algériens s’approvisionnent essentiellement en Asie et particulièrement sur le marché vietnamien, le pays n’est pas à l’abri d’une inflation au niveau local sur les prix du café en grain ou moulu, à moyen terme (entre 3 et 9 mois).

Pour rappel, l’Algérie est l’un des plus grands consommateurs de café de la région Moyen-Orient et Afrique, avec en moyenne 15 grammes de café par jour, soit approximativement 4 kilos par an.