Spéculation sur la pomme de terre : Dix-neuf mandataires au marché de gros d’El Kerma verbalisés

 

ORAN – Quelque 19 mandataires exerçant au marché de gros de fruits et légumes d’El Kerma (Es-Sénia), ont été verbalisés, jeudi, pour défaut d’affichage des prix de la pomme de terre, a-t-on appris du directeur du commerce de la wilaya d’Oran.

“Ces 19 mandataires, activant au marché de gros de fruits et légumes d’El Kerma, ont été verbalisés par les brigades de contrôle de la direction du commerce de la wilaya. Ils doivent s’acquitter d’une amende de 100.000 DA chacun”, a indiqué à l’APS, Belarbi Ahmed, précisant que cette infraction est liée au défaut d’affichage des prix de la pomme de terre.

Par ailleurs, deux procès-verbaux de défaut de facturation ont été dressés à l’encontre de deux autres mandataires contrevenants pour un montant de 400.000 DA, a ajouté de le même responsable.

Cette opération “coup de poing”, menée au niveau du marché de gros des fruits et légumes d’El Kerma, considéré comme le “ventre” d’Oran, a été effectuée, jeudi, à cinq heures du matin par cinq brigades de contrôle de cette direction, selon la même source.

Le même responsable a assuré, avec fermeté, que l’opération se poursuivra jusqu’à ce que les prix de ce tubercule reviennent à la normale, suite aux mesures prises par les pouvoirs publics, pour la stabilisation du marché, dans ce contexte de lutte contre le Coronavirus.

La pomme de terre a été cédée au niveau du marché de gros des fruits et légumes d’El kerma, ce jeudi, à un prix oscillant entre 30 et 50 DA le kilogramme, selon la qualité, a-t-on affirmé de même source.

Par ailleurs, aucune infraction n’a été enregistré, à l’endroit des grossistes, au niveau d’autres marchés d’alimentation générale, notamment ceux haï El Othmania et Sidi El Hasni, a souligné le même interlocuteur, en faisant observer que “les prix des produits alimentaires sensibles sont stables”.

“La semoule et la farine, elles, connaissent une légère pénurie”, a fait savoir le même responsable indiquant à l’APS que “pour faire face à ce problème de pénurie, les minoteries de la wilaya d’Oran seront autorisées à vendre directement aux consommateurs”.

Selon la même source, 52 minoteries viennent d’être appelées “à la rescousse pour combler ce déficit”.

Laisser un commentaire